Epargne

Avantages de l’épargne salariale

Les plans d’épargne salariale sont un excellent moyen de compléter votre fonds de retraite ou vos objectifs d’épargne. Si votre employeur vous en propose un et que vous n’en profitez pas, vous devriez le faire. Voici un guide rapide pour vous aider à démarrer.

Les avantages des plans d’épargne salariale

Avant de discuter de la manière de commencer, voyons d’abord pourquoi.

Votre employeur peut proposer plusieurs types de plans d’épargne, dont certains sont axés sur la retraite et d’autres sur des fonds généraux. Si vous avez toujours eu l’intention de mettre de l’argent de côté, mais que vous n’avez jamais réussi à le faire, ces plans sont un excellent moyen de commencer à épargner. Vos cotisations à un plan d’épargne parrainé par votre employeur sont automatiquement déduites de votre salaire. Vous ne serez donc pas tenté de les dépenser pour autre chose.

Vous pouvez également bénéficier d’avantages fiscaux intéressants en participant à un plan d’épargne-retraite salariale, tel qu’un plan 401k, 403b ou IRA. Vos cotisations sont versées avant impôt, c’est-à-dire qu’elles sont prélevées sur votre salaire avant toute retenue d’impôt sur le revenu, et votre revenu imposable total pour l’année sera moins élevé. Vos investissements se développeront aussi avec un report d’impôt, ce qui signifie que vous n’aurez pas à payer d’impôts sur les fonds avant de les avoir effectivement retirés.

Cela vous semble être une bonne affaire ? Alors, commençons !

Savoir comment fonctionne votre plan

Pour profiter pleinement d’un plan d’épargne ou de retraite d’un salarié, vous devez comprendre les principes de base de son fonctionnement. Relisez toutes les informations fournies par votre employeur sur le régime et, si vous avez des questions, fixez un rendez-vous avec le service des ressources humaines ou le service des prestations de votre entreprise. Vous pouvez également discuter des documents avec votre planificateur financier afin de déterminer comment le plan s’inscrit dans votre stratégie financière globale.

Les plans diffèrent d’une entreprise à l’autre, mais vous pouvez vous attendre à y trouver quelques caractéristiques de base :

  • Votre argent sera automatiquement déduit de votre chèque de paie.
  • Vous décidez du montant de la retenue (jusqu’à concurrence des niveaux de cotisation annuels maximums). Vous pouvez modifier ce montant à certains moments de l’année (souvent tous les trimestres).
  • De nombreuses entreprises proposent un système d’abondement de l’employeur, dans lequel elles versent un montant égal à votre contribution jusqu’à un certain niveau.
  • Vous pouvez emprunter sur le solde de votre compte ou retirer des fonds par anticipation, mais cela peut être soumis à certaines taxes et à des frais de pénalité.
  • La politique de votre entreprise peut exiger que vous y travailliez pendant un certain temps avant de pouvoir cotiser.

Maximiser vos économies

Pour tirer le meilleur parti de votre régime d’épargne ou de retraite parrainé par votre employeur, vous devez verser le montant le plus élevé possible (et autorisé en fonction des limites du régime). Surtout si votre employeur verse des cotisations de contrepartie.

N’oubliez pas que chaque euro versé sur ces comptes bénéficiera d’une croissance à imposition différée, ce qui permettra d’accroître votre investissement année après année. Vous devez au moins verser le montant le plus élevé que votre employeur peut égaler.

Vous voulez également choisir vos investissements de manière judicieuse. Faites des recherches sur les options qui s’offrent à vous afin de connaître les performances des différents fonds, le niveau de risque qu’ils comportent et leur adéquation à vos objectifs de retraite spécifiques.

Là encore, un conseiller financier peut vous aider si vous ne vous sentez pas à l’aise pour prendre ces décisions par vous-même. Réexaminez régulièrement vos investissements et apportez les modifications nécessaires pour vous assurer que vous obtenez les meilleurs rendements possibles.

Quand vous partez

Il y a de fortes chances que vous ne restiez pas éternellement chez votre employeur actuel, mais la bonne nouvelle est que vous pouvez emporter vos fonds avec vous. Connaissez vos options lorsqu’il s’agit de prendre une distribution forfaitaire, de laisser vos fonds continuer à croître avec report d’impôt sur votre compte ou de les transférer sur un nouveau compte si votre nouvel employeur l’autorise.

Découvrez aussi comment doubler son épargne