Un taux d’épargne à nouveau en baisse, mais aussi une aubaine pour les épargnants

Les taux d’intérêt de l’épargne ont de nouveau baissé. Mais il y a aussi une aubaine pour les épargnants sous la forme d’une réduction de l’impôt sur les gains en capital l’an prochain.

Nouveau recul du taux d’épargne

La récente baisse des taux d’intérêt de l’épargne par les principales banques a une nouvelle fois touché les épargnants. Celui qui continue à épargner auprès d’une grande banque ne perçoit que 0,03 % d’intérêts sur le compte d’épargne librement débloquable. Épargnez vous encore dans une grande banque ?

  • Comparez plus de comptes d’épargne pour une meilleure offre.
  • Ou regardez de l’autre côté de la frontière pour un taux d’épargne élevé et démodé.

Impôt sur les plus-values (enfin) en baisse

Mais il y a aussi de bonnes nouvelles pour les épargnants sous la forme d’une manne fiscale. L’année prochaine, les autorités fiscales supposeront que votre capital épargné rapportera un rendement de 0,13 %. Actuellement, le calcul de l’impôt sur les plus-values est basé sur un rendement de 0,36% sur la partie épargne.

Calculez l’impôt sur le rendement du capital :

L’Administration fiscale et douanière utilise une déclaration fictive pour calculer l’impôt sur les gains en capital. Ce montant sera calculé comme suit l’année prochaine :

  • L’année prochaine, On suppose que vous investissez ⅓ de vos actifs à 5,38% et ⅔ de l’actif économise à 0,13%.
  • Ensemble, cela donne un rendement fictif de (1,77 % + 0,09 % =) 1,86 %.
  • Ce rendement notionnel compte pour 30 % de votre capital, ce qui laisse un taux d’imposition d’environ 0,56 %.

Toujours bien au-dessus du taux d’épargne moyen actuel (= 0,17%).

Prélèvement basé sur le rendement réel

Le gouvernement souhaite en fin de compte qu’un prélèvement sur le rendement du capital (encadré 3) soit établi sur la base du rendement réel, mais il n’a pas encore trouvé de solution à ce problème. Entre-temps, le gouvernement prendra les mesures suivantes :

  • Le capital exonéré en 2018 a été porté de 25 000 euros à 30 000 euros. En 2019, le seuil d’imposition du capital sera de 30 360 euros.
  • Les chiffres actuels sont utilisés pour le rendement moyen de la composante épargne. Voir le calcul ci-dessus.

Ces mesures ont été convenues par le gouvernement dans l’accord de coalition.

L’épargne devient moins précieuse

Le fait que le prélèvement sur le rendement du capital ne corresponde pas au rendement réel de l’épargne est une épine dans le pied des épargnants depuis des années. Avec le faible taux d’intérêt sur l’épargne, ils voient leur épargne perdre de la valeur chaque année. Ils peuvent transférer (partiellement) leur épargne à un taux d’épargne plus élevé :

  • Choisissez un spécialiste de l’épargne (en ligne) pour un taux d’épargne plus élevé (maximum 0,35%).
  • Consultez notre offre de dépôts d’épargne (avec des banques étrangères intéressantes jusqu’à 1,81%).
  • Choisissez une épargne assortie de conditions, telles que l’épargne mensuelle ou l’assurance épargne (maximum 2,00 %).